Petites Villes de Demain

UN PROGRAMME ACCÉLÉRATEUR DE LA RELANCE

  Le lancement de « Petites villes de demain » inter­vient au moment où notre pays connaît une crise sanitaire et économique sans précédent. Pour y faire face, l’État a décidé d’engager un plan de relance de 100 milliards d’euros, dont une partie importante des crédits est territorialisée.
  Sa concrétisation repose notamment sur la mo­bilisation rapide des collectivités. Aussi, les 1000 territoires engagés dans « Petites villes de de­main » sont-ils, par leur dynamisme, la variété de leurs projets et leur engagement dans un modèle de développement plus écologique, des acteurs pleinement engagés dans la relance.
  À ce titre, les « Petites villes de demain » pour­ront bénéficier immédiatement des crédits de la relance pour le financement de leurs projets qui contribueront aux trois priorités du plan que sont l’écologie, la compétitivité et la cohésion.

 

LA CANDIDATURE DE PONT-DE-VEYLE ET VONNAS A ÉTÉ RETENUE LE 15 DÉCEMBRE

  Malgré beaucoup d’atouts, les deux communes souffrent d’une perte de dynamisme, notamment au niveau commercial, et d’une forte vacance de logements. Pont-de-Veyle a vu sa croissance démographique chuter ces dernières années; passant de 1,4 % (2007-2012) à 0,3 % (2012-2017). D’autres facteurs contribuent à la perte de dynamisme de Pont-de-Veyle: l’offre de transport inadaptée pour concurrencer l’usage de la voiture individuelle, la forte traversée de poids lourds (1100 poids lourds et 12000 voitures), l’absence d’itinéraires cyclables, la présence de la friche industrielle de la SCIAM.
  C’est en lien étroit avec le projet de territoire de la communauté de communes de la Veyle, que les deux communes ont déposé leur candidature à ce programme le 6 octobre dernier dans le but de leur permettre de dynamiser leur centre-village et donner un nouveau souffle à leurs projets, notamment à Pont-de-Veyle, le projet d’aménagement autour de l’église et de l’hôpital, le regroupement des écoles maternelle et primaire et la réhabilitation de la friche industrielle de la SCIAM.
  Le 11 décembre, 24 communes de l’Ain ont vu leur dossier de candidature retenu pour le programme « Petites villes de demain », dont celui de Pont-de-Veyle.

JEUDI 8 AVRIL 2021 à 14H, SIGNATURE DE LA CONVENTION

Après la candidature de la commune de Pont-de-Veyle et Vonnas, accompagnées de la communauté de communes de la Veyle, et retenues par l’état pour le programme “Petites Villes de Demain”, le moment était venu pour la signature de la convention afin d’officialiser le partenariat avec l’état. Quand le recrutement du chef de projet sera fait (c’est imminent), nous aurons 15 à 18 mois pour définir les projets de revitalisation en lien avec l’environnement, l’habitat, la mobilité, pour chaque commune (Pont-de-Veyle et Vonnas), le but étant d’améliorer le cadre de vie des habitants. Le programme est sur une durée de 5 à 6 ans.

UN PROGRAMME QUI ACCÉLÈRE LES PROJETS DE TERRITOIRE

  En accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement, le programme a pour objectif de donner aux élus des villes et leurs intercommunalités exerçant des fonctions de centralité les moyens de concrétiser leurs projets de territoire.

« Petites villes de demain », ce sont 1000 communes en binôme avec une intercommunalité et 3 millions d’euros d’aides publiques aux communes sélectionnées jusqu’en 2026.